samedi 23 juillet 2016

La relève est assurée

De mère en fils... une passion à transmettre : l'observation des oiseaux. Et c'est bien parti !

jumelles-a.JPG

jumelles-b.JPG

Observations de mouettes rieuses près de Noyalo, Golf du Morbihan (56). Puis observations de Coulis cendrés, de goélands marins et d'aigrettes garzette sur la ria de Noyalo.

Ces observations, nous les faisons avec les jumelles et aussi à la longue-vue qui commence à ne plus avoir de secrets pour Johann.

Et le soir (depuis quelques jours), nous observons, avec la longue-vue, Saturne et Mars.

Et vous, quelle passion voulez-vous transmettre à vos enfants ?

À plus tard...

samedi 16 juillet 2016

Un petit retour à la fin de l'hiver

Les mésanges sont des oiseaux très agréables à regarder aux mangeoires. Agitation, méfiance, acrobaties, prises de bec, ...

mesange1.JPG

mesange2.JPG

mesange3.JPG

mesange4.JPG

mesange5.JPG

À plus tard...

mercredi 11 novembre 2015

La mangeoire est garnie

Ce début novembre est particulièrement doux... des journées très agréables en température bien qu'un peu humides parfois... nous avons même rouvert nos fenêtres la nuit... c'est pour dire ! D'habitude, fin septembre ou mi-octobre, les fenêtres se ferment la nuit jusqu'au printemps... le chauffage ne fonctionne pas encore... sauf un petit coup de chauffe de temps en temps pour chasser l'humidité !

Il faut tout de même commencer à penser à nourrir les oiseaux. Bien qu'il fasse encore doux et donc qu'il y a encore quelques insectes et des baies sauvages, ils ont besoin de nous pour résister à la fraîcheur des nuits qui sont de plus en plus longues.

Voici leur premier repas de la mauvaise saison. Je l'ai installé ce matin. Il va durer quelques jours car pour le moment, les oiseaux n'ont pas encore pris l'habitude de venir s'y servir. Quand ils auront découvert cette sources de nourriture, ils s'y serviront gracieusement. À moi de leur fournir ce dont ils ont besoin : protéines, graisses, ...

Pour ce premier repas (et ceux qui suivront) :

Il faut du saindoux (rayon charcuterie dans votre supermarché (le premier prix fera l'affaire)) et des morceaux de noix (c'est le cas ici, des noix de deux ans d'âge environ qui nous restaient) ou des morceaux de cacahuètes non salées ou des graines pour oiseaux... C'est bien aussi de varier les plaisirs.

1 / disposer le saindoux dans la soucoupe

saindoux1.JPG

2/ mélanger avec une fourchette les graines dans le saindoux

saindoux2.JPG

saindoux3.JPG

3/ placer dans la mangeoire

saindoux4.JPG

J'ai cette mangeoire depuis plusieurs années. Je l'avais construite avec mon père. Elle me sert toujours. Il faudra pourtant que je la restaure l'été prochain... il manque un morceau du toit. À l'entrée, j'ai rajouté deux tasseaux pour empêcher les merles, pies, tourterelles et pigeons de venir s'inviter. Eux ils sont censés se nourrir à terre. Ils auront aussi ce qu'il faudra. Cette mangeoire est réservée aux passereaux (mésanges, pinsons, verdiers...). Pour les chardonnerets, les moineaux et les tarins, une mangeoire en forme de tube et suspendue, remplie de graines diverses, est aussi prévue. À chacun son poste de nourrissage bien qu'ils ne s'interdisent pas du tout d'aller picorer les uns chez les autres...

Voici ma mangeoire : les mésanges adorent passer par les ouvertures sur les côtés.

saindoux5.JPG

saindoux6.JPG

À plus tard...

vendredi 30 octobre 2015

Observations au bord de l'eau

La première semaine de vacances, je suis allée en Bretagne avec Johann. À Quiberon et à Guidel, nous avons observé des aigrettes garzettes. Ce sont de magnifiques échassiers tout blancs au pieds jaunes et au bec long bec effilé et noir. Tout comme les hérons cendrés, elles attendent longtemps, sans bouger, que leur repas leur tourne autour des pattes avant de les becqueter. (Les photos de cet article sont de moi)

Pour commencer, il faut une bonne paire de jumelle...

jumelle.JPG

Et voici le résultat...

Les pieds sur les rochers de Quiberon, tout près des vagues.

aigrette1.JPG

aigrette2.JPG

Je vous parle aussi de héron, voici à quoi il ressemble (photo Wikipedia)

heron.jpg

Les aigrettes sont un peu plus bougeantes que les hérons. Il leur arrive de marcher doucement dans l'eau et de surprendre leurs proies.

J'ai eu la chance de pouvoir voir celle-ci attraper sa pitance et l'avaler. (les photos sont de moi)

aigrette3.JPG

aigrette4.JPG

aigrette5.JPG

aigrette6.JPG

aigrette7.JPG

aigrette8.JPG

aigrette9.JPG

aigrette10.JPG

aigrette12.JPG

Et hop, une sole des sables (sand sole en anglais) attrapée puis dévorées.

À bientôt...

mercredi 15 avril 2015

Corvée de courses alimentaires

C'est le début des allers et retours des adultes pour nourrir les oisillons... Il y a des risques et pour les adultes (se faire écraser, se faire grignoter par un chat, se faire attraper par un oiseau de proie, ...) et pour les petits (repérage du nid par les matous ou les oiseaux de proie, ...). C'est pour cela qu'au retour de leur courses, les adultes regardent très longuement autour du nid si il n'y a pas de danger de faire repérer le nid... (Les photos sont de moi).

  • Regard à droite :

nourrissage-droite.JPG

  • Regard à gauche :

nourrissage-gauche.JPG

  • Regard vers le bas :

nourrissage-en-bas.JPG

  • changement de point de vue :

nourrissage-autre-point-de-vue.JPG

  • Et hop, une rentrée rapide dans le nid :

nourrissage-rentree.JPG

  • Et quelques secondes plus tard, sortie rapide, il faut vite faire le plein d'insectes avant la fermeture des magasins... (sous-entendu, la nuit) :

nourrissage-derniere.JPG

Prenez bien soin de vos enfants comme ces mésanges prennent soin de leurs petits...

mardi 14 avril 2015

Nichée de mésanges suite

Il y a du nouveau dans le nichoir au fond du jardin :

  • 13 avril : Rien de nouveau, les 8 œufs sont toujours là.

oeufs-mesanges-13-avril.JPG

  • 14 avril : Il y a eu des naissances et la maman défend ses petits.

petits-mesanges-14-avril.JPG

Je l'ai su car l'un des adultes est venu au nichoir avec un insecte dans le bec... "élémentaire, mon cher Watson !"

La suite au prochain numéro...

lundi 6 avril 2015

C'est occupé

Hier, dimanche, Johann cherchait les œufs que les cloches de Pâques avaient déposés dans le jardin...

paques-2015.JPG

Aujourd'hui, nous avons découvert que le nichoir du fond du jardin était occupé et qu'il y avait de vrais œufs ...

mesange-oeufs-blog.JPG

Les œufs sont bien surveillés. Le temps des photos, l'adulte qui couvait se faisait menaçant...

mesangeB-blog.JPG

La mésange charbonnière est un superbe oiseau.

mesangeA-blog.JPG

La nidification de la mésange charbonnière :

Le nid est construit dans un trou d'arbre ou dans des nichoirs. Il a la forme d'une coupe de mousse, de poils, de plumes et pourquoi pas de fils, de laine, ... C'est la femelle qui le construit courant mars.

Elle peut pondre jusqu'à 18 œufs entre avril et juin... ici, il y en a sept. L'année dernière, il y avait eu huit petits.

L'incubation dure entre 13 et 14 jours. Les parents s'occuperont des petits pendant environ 40 jours.

Il peut y avoir deux couvées par an.

samedi 17 janvier 2015

Oh ! Le vilain chat

Pas la peine d'avoir un chat... ceux du lotissement nous sont bien suffisants ! Je ne le dis pas avec le sourire car je n'aime pas voir ces matous dans mon jardin et encore moins ceux qui n'ont qu'une envie... croquer de l'oiseau !

Voyez donc celui-ci ... qu'attend-il ? Ce n'est pas difficile à deviner !

chat3.JPG chat2.JPG chat4.JPG chat1.JPG

À bientôt.

vendredi 2 janvier 2015

Verdier mort.

En ce premier jour de l'année 2015, nous avons découvert un verdier sur notre terrasse...

verdier1-blog.JPG

verdier2-blog.JPG

verdier3-blog.JPG

verdier4-blog.JPG

verdier5-blog.JPG

Un peu de culture : le verdier d'Europe

Le verdier mâle : plumage verdâtre avec du gris et du jaune.

Le verdier femelle est plus terne que le mâle.

Sa taille : la taille d'un moineau, il est trapu et rondelet

Son poids : Poids : 25 à 35 grammes

Le bec : bec puissant, il se nourrit de graines.

Leur vol : grands coups d'aile lents et en tout sens.

En hiver, ils fréquentent en bande les mangeoires. Ils peuvent être très agressifs pour maintenir leur position envers les autres espèces d'oiseaux et aussi ses congénères.

Nidification : d'avril à août. Ils peuvent faire 2 à 3 couvées de 4 à 6 œufs. Il niche dans les haies et dans des arbres et arbustes à feuilles persistantes. Son nid est ouvert, il est fait de mousse, de brindilles, de racines et de plumes. Il n'utilise pas les nichoirs.

Durée de vie : 13 ans au maximum

Alimentation : graines (de pissenlit, d'ortie, d'if, d'orme, de ronce, de sureau, d'aubépine et de bardane), insectes en été (coléoptères, fourmis et pucerons) et les noisettes et les fruits en hiver. Il se nourrit au sol ou dans les arbres.

dimanche 27 avril 2014

Le nichoir du fond du jardin...

Fin février début mars, j'installais le nouveau nichoir dans le troène du potager. Fin mars, nous avons aperçu de l'agitation à ce niveau : quelques allers et venus de mésanges charbonnières... le nid se faisait. Puis il n'y eu plus beaucoup de mouvements jusqu'au jour où nous avons aperçu une mésange qui rentrait dans le nid avec des protéines dans le bec... et en entendant piailler fortement... les petits étaient nés. Depuis, nous observons les trajets innombrables des deux adultes mésanges... il faut dire qu'ils doivent nourrir six petits affamés. Nous sommes fin avril et les petits sont en pleine forme et bientôt prêt à l'envol.

nichoir

couvée

lundi 7 avril 2014

Le pinson agressif.

Mercredi dernier, un "monsieur" pinson a eu un comportement plutôt agressif envers... une de nos fenêtre !

En période de "flirt", en effet, les pinsons mâles ne supportent pas la concurrence... ils veulent être seuls à conquérir l'élue de leur cœur. Alors quand un autre pinson s'égare sur leur territoire à la chasse de l'âme sœur, ils le défendent à coups de bec, de pattes et de chants sonores !

Mais alors, pourquoi s'attaquer à une fenêtre ?

À cause du reflet que celle-ci renvoie au pinson... Pensant s'attaquer à un concurrent pour le chasser, il s'attaque à son reflet... et ça peut durer très très longtemps ! Il a commencé en début d'après-midi, le soir il continuaient pendant que nous mangions sur la terrasse... et quand le soir j'ai fermé les volets... le pauvre, il ne s'y retrouvait plus... enfin, il ne retrouvait plus son ennemi imaginaire , il avait beau cherché, trépigné, crié, voleté dans tous les sens... il n'y avait plus personne !

Il n'empêche, que le lendemain matin, après avoir ouvert les volets... qui nous voyons s'attaquer de nouveau à la fenêtre ? Monsieur pinson était de retour !

Voyez la vidéo que j'ai tournée :

jeudi 4 juillet 2013

De la visite...

Cet après-midi, nous sommes allés au parc de la mairie du village... pour le toboggan... et nous avons eu de la visite...

... un papa pinson du Nord picorant une miette de pain.

pinson1

samedi 22 juin 2013

Il est très actif celui-là !

Au fait, il paraît que nous sommes en été depuis hier. Pourtant le ciel est toujours gris menaçant de pluie, venteux et frais. Vous croyez que l'été va pointer son nez cette année ?

Nous avons eu un nid de rouge-gorges cette année dans le jardin. Depuis nous voyons régulièrement 1 ou 2 rouge-gorges dans le jardin dont celui-là qui ne cesse de venir y récupérer de quoi nourrir ces petits.

rougegorge1

rougegorge2

rougegorge3

rougegorge6

rougegorge7

jeudi 23 mai 2013

Deux tourtereaux ...

Cette année est la première où un couple de tourterelles s'est aménagée un nid juste au-dessus de notre porte d'entrée... par moment ça roucoule fort derrière la porte !

La première portée donnera deux tourtereaux dont voici les portraits...

tourtereau1

tourtereau2

Cherchez les différences entre les deux photos ci-dessous.

tourtereau3

tourtereau4

dimanche 10 février 2013

Encore un...

Ben oui... encore un oiseau qui vient de s’assommer à notre porte fenêtre de la cuisine... mais celui-ci ne s'en est hélas pas remis !

Vu le choc qu'a produit ce petit passereau, il était sûrement en train de fuir un rapace (un épervier par exemple) ... Ce ne sera pas la première fois... Allez voir cet article que j'avais publié en août 2011. Cet été encore, c'est aussi un épervier qui s'était assommé à cette porte... mais on n'avait retrouvé que son empreinte sur la fenêtre (voir les deux photos ci-dessous).

epervier1

epervier2

Et voici donc la victime d'hier matin : une fauvette à tête noire.

La fauvette que je tiens a une calotte brun clair, c'est donc une femelle. Ce matin, de l'autre côté de la maison j'ai aperçu une fauvette avec une calotte noire, c'est donc un mâle.

Cet oiseau est un petit passereau (13 cm et entre 14 et 20g). J'en soupçonnais l'existence dans notre jardin sans être vraiment sûre de l'avoir identifiée.

Voici les photos prises par Guillaume :

fauvette1

fauvette2

fauvette3

Voici une photo d'une fauvette mâle tirée de G. Holler sur le site http://www.futura-sciences.com :

fauvette4

vendredi 20 avril 2012

Retour en Anjou ...

Dans un peu plus de deux heures, je reprends le train en direction d'Angers... environ 6h de trajet. En attendant, je profite du soleil.

J'ai vu mes premières hirondelles et en ce moment une dizaine de geais sèment la zizanie autour de la maison... ils sont bruyants et ils volent dans tous les sens, ils se posent, ils repartent. Ils ne tiennent pas en place ! Ah, la saison des amours n'est pas de tout repos pour eux !

geai (Wikipedia, Hans-Jörg Hellwig)

Le geai :

C'est une espèce de passereau de la famille des Corvidae.

C'est un sédentaire solitaire, sauf en période de reproduction, où il vit en groupe.

C'est un oiseau guetteur dont le cri strident alerte le sous-bois à l'approche d'un intrus.

Une espèce non protégée en France.

Son chant : cris rauques, brefs, forts et stridents, gloussements, sifflements et parfois des espèces de miaulements. Le geai cacarde, cajole, cageole, frigulote ou jase (Wikipedia). C'est aussi un imitateur de chants d'oiseaux, de chats et de chevaux (miaulement et hennissement).

C'est un omnivore : larves, insectes, araignées, vers, glands qu'il cache pour l'hiver, maïs.
C'est aussi un prédateur : il s'attaque alors aux nids pour y puiser oeufs et oisillons.
Il peut stocker plusieurs graines dans une poche qui se situe sous son bec.

dimanche 15 avril 2012

Les pics suite...

Eh bien si Manon, ce sont les pics (verts ou épeiches, je ne sais pas Chris) qui creusent ces trous dans les arbres. C'est en effet assez impressionnant. Ils mettent entre une semaine et deux semaines pour creuser la cavité.

Tous les pics sont protégés en France.

Voici cette page sur l'utilité de leur petit bec : pic

Un petit reportage très intéressant, qui dure environ dix minutes : pic épeiche

D'autres photos de notre balade d'aujourd'hui dans les bois :

trou6

trou7

trou8

trou9

que penser de tous ces trous... le pic est un perforeur de première qualité...

trou10

Les pics et leurs oeuvres.

En me baladant l'autre jour avec mon homme, j'avais repéré deux trous dans les arbres à la lisière d'un petit bois. J'y suis retournée hier pour les prendre en photo... il n'y avait pas que deux trous mais six qui étaient répartis sur trois gros arbres. Je vous les montre. Je vais essayer de les surveiller car au moins deux ont l'air très récents.

trou1

trou2

trou3

trou4

trou5

mardi 14 février 2012

Ça sent le printemps...

Il va falloir que je taille la haie d'ici peu...

Les merles et merlettes se mettent peu à peu en couple... les nids ne vont pas tarder à être construits dans cette haie justement, comme tous les ans. Et là... plus question de toucher à cette dernière jusqu'à la fin de l'été !

Notez que la femelle est marron avec un bec marron jaunâtre et que le mâle est noir avec un bec jaune orangé.

merle dans la neige

merlette

merle-merlette

Depuis quelques jours, plusieurs grives font des incursions à la recherche de nourriture dans le jardin... voici une photo de mon homme.

grive

Des étourneaux cherchent un logement... le nid des tourterelles derrière la parabole ne leur a pas convenu... ils cherchent à élire domicile chez les moineaux sour un toit... sous le regard du moineau qui vit justement ici... Ils repartiront... OUF ! pour les moineaux !

Notez que la femelle est l'oiseau le plus clair et que le moineau est tout petit par rapport aux étourneaux.

étourneaux6

étourneaux2

étourneaux1

étourneaux4

étourneaux5

jeudi 29 décembre 2011

Un bec très efficace...

Si vous avez des graines de tournesol dans la mangeoire des oiseaux de votre jardin, vous avez sans doute remarqué des verdiers... c'est bien simple, c'est un oiseau qui s'installe et fait tout pour rester...

C'est un vrai glouton... mais il prend quand même le temps de décortiquer la coque pour la rejeter avant de broyer l'amande et l'avaler. Son bec est très efficace, une vraie broyeuse.

Il peut manger ainsi une bonne vingtaine de graines en deux minutes.

Je n'ai pas encore pu filmer correctement ce phénomène, aussi j'ai emprunté ce film.

Verdiers qui mangent.

- page 1 de 2