Perros-Guirec : 4

L'oratoire de St Guirec :

Gwenn était en vacances chez sa tante Jeanne. Elle habitait à Ploumanac'h, dans une petite maison typique de la région. Cette-dernière avait été construite avec le granit rose de la carrière toute proche de la Clarté. Son toit était fait de lauges en ardoise.

Cet après-midi du mois de juillet, alors que la mer se retirait peu à peu, elles avaient décidé de se promener parmi les rochers. Peut-être trouveraient-elles de beaux crabes verts.

Gwenn, qui avait pourtant l'habitude de venir sur cette plage, semblait intriguée par un petit édifice à l'autre extrémité de la grève. Elle demanda à sa tante :

"-- Tata, c'est quoi ce petit abri là-bas ?
-- C'est l'oratoire de Saint Guirec ! répondit la tante. Viens, allons le voir d'un peu plus près si tu veux."

horatoire1.jpg (photo de Muriel, fin juillet 2015)

La fillette s'approcha du petit édifice pour regarder dedans et remarqua :

"-- C'est la statue de St Guirec ?
-- Oui Gwenn.
-- Pourquoi son visage est cassé ? s'étonna la petit fille.
-- C'est une "légende" qui lui vaut cet étrange visage. Il paraît que les jeunes filles qui réussissent à planter une aiguille dans le nez de la statue, seront mariées dans l'année !
-- Mais elle est en pierre cette statue, comment elles font ?
-- Une jeune fille déterminée est capable de bien des prouesses, ma chérie. La statue n'a pas toujours était de granit. La première statue du saint était en bois. Elle a été sculptée au quatorzième siècle. En, 1903, l'édifice est classé aux Monuments Historiques. La statue, qui n'avait plus visage à cause des multiples épingles qui avaient été piquées dans son nez, à été restaurée et placée dans la chapelle. Elle sera remplacée par une statue de pierre. Mais les jeunes filles continuèrent leurs pratiques de l'aiguille... elles étaient déterminées, car planter une aiguille dans un nez en granit, il faut de la patience. Il faut croire qu'elles y arrivent parfois...
-- Tata ? Tu as planté une aiguille dans le nez de St Guirec pour te marier avec Tonton Patrig ? demanda Gwenn avec un brin de malice dans les yeux.
-- Euh, non ma chérie. Par contre je suis venue ici plusieurs fois pour prier et demander à St Guirec que Patrig et son équipage reviennent sain et sauf de leurs campagnes de pêche à Terre-Neuve. C'est aussi une autre croyance qui entoure ce petit édifice. "

Elle montèrent quelques marches et la Tante continua :

"-- Regarde Gwenn, tu vois, les bras ont été réparés. En 1934, je crois, c'est ma maman qui me l'avait raconté, des petits voyous avaient cassé les bras de la statue. Ces-derniers furent restaurés en 1938. Mais tu vois, la statue est quand même bien abîmée, le visage est méconnaissable et les bras ont encore disparu !"

450px-Saint_Guirec.JPG (Wikipedia, 2010)

"-- C'est une belle statue quand même, rajouta Gwenn.
-- Il y a une troisième croyance : il paraît que les mères qui font embrasser les pieds de la statue par leurs bébés, ont espoir qu'ils marcheront plus tôt.
-- C'est vrai ? s'étonna la fillette.
-- Je ne sais pas mais c'est ce qui se dit !"

La fillette se pencha et dit :

"-- Tata, il y a quelque chose d'écrit en-dessous de la statue mais j'arrive pas à lire.
-- Alors, c'est écrit "Saint- Guirec, Pedete (vit) domp", déchiffra l'adulte.
-- Ça veut rien dire !
-- C'est du breton. Ça veut dire :"Saint Guirec, priez pour nous", s'exclama Tonton Patrig, qui était venu les rejoindre juste à l'instant. Et ma Jeanne a beaucoup prié pour moi et mon équipage quand je partais au loin pour plusieurs semaines.
-- Tonton, tu en as vu toi des jeunes filles qui plantaient des aiguilles dans le nez de la statue ?
-- Non, je crois que nous les gars, on se moquait bien de cette croyance. Si la fille nous plaisait, on la demandait en mariage. On n'avait pas besoin que St Guirec, nous pousse à épouser une fille sous prétexte qu'il en avait assez d'avoir mal au nez. Bon ces crabes, ils sont où ?, demanda-t'il en prenant sa petite nièce par la main.

Tous les trois repartirent sur la plage en direction de la grève, laissant le petit édifice derrière eux. Les crabes verts, cachés sous les rochers ou sous les algues, les attendaient. Qui sait, comme la marée est très basse, ils prendront des tourteaux pour le repas de ce soir !

horatoire2.JPG(photo de Muriel, juillet 2015)

Gwenn, son oncle et sa tante sont des personnages fictifs, créés par mes soins.

Je rajouterai quelques points :

  • C'est un oratoire chrétien
  • Il a été construit sur un rocher.
  • À marée haute, l'oratoire est entouré d'eau.
  • St Guirec est en habits d'évêque.

Qui est St Guirec ?

  • Il est né au Pays de Galle au cinquième siècle. Il mourut vers 547 à Landerneau.
  • Il aurait débarqué sur une auge en granit, sur la plage de St Guirec, Ploumanac'h, avec quelques religieux.
  • Il fonda un monastère à Traou-Perros.
  • Il sera Évêque et Patron de Perros-Guirec.
  • Sa fête : le 17 février
  • Ses autres noms : St Guevroc, St Guéroc, St Kirecq, St Kirec, St Kireg

Qu'est-ce qu'un oratoire ?

  • C'est un lieu (édifice, pièce) qui est consacré à la prière pour invoquer la protection divine.

Commentaires

1. Le samedi 8 août 2015, 23:20 par Manon -`☆´- Stéph

C'est vraiment très beau, je te remercie de me la faire découvrir et pour cette charmante histoire ♥

Je t’embrasse et bon week end

Manon

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://muriel.baierouge.fr/blog/index.php?trackback/522

Fil des commentaires de ce billet