Graisse et graines pour les oiseaux l'hiver

Je réédite mon article sur la fabrication de pains de graisse garnies de graines pour les oiseaux.

Ce début novembre est particulièrement doux... des journées très agréables en température bien qu'un peu humides parfois... nous avons même rouvert nos fenêtres la nuit... c'est pour dire ! D'habitude, fin septembre ou mi-octobre, les fenêtres se ferment la nuit jusqu'au printemps... le chauffage ne fonctionne pas encore... sauf un petit coup de chauffe de temps en temps pour chasser l'humidité !

Il faut tout de même commencer à penser à nourrir les oiseaux. Bien qu'il fasse encore doux et donc qu'il y a encore quelques insectes et des baies sauvages, ils ont besoin de nous pour résister à la fraîcheur des nuits qui sont de plus en plus longues.

Voici leur premier repas de la mauvaise saison. Je l'ai installé ce matin. Il va durer quelques jours car pour le moment, les oiseaux n'ont pas encore pris l'habitude de venir s'y servir. Quand ils auront découvert cette sources de nourriture, ils s'y serviront gracieusement. À moi de leur fournir ce dont ils ont besoin : protéines, graisses, ...

Pour ce premier repas (et ceux qui suivront) :

Il faut du saindoux (rayon charcuterie dans votre supermarché (le premier prix fera l'affaire)) et des morceaux de noix (c'est le cas ici, des noix de deux ans d'âge environ qui nous restaient) ou des morceaux de cacahuètes non salées ou des graines pour oiseaux... C'est bien aussi de varier les plaisirs.

1 / disposer le saindoux dans la soucoupe

saindoux1.JPG

2/ mélanger avec une fourchette les graines dans le saindoux

saindoux2.JPG

saindoux3.JPG

3/ placer dans la mangeoire

saindoux4.JPG

J'ai cette mangeoire depuis plusieurs années. Je l'avais construite avec mon père. Elle me sert toujours. Il faudra pourtant que je la restaure l'été prochain... il manque un morceau du toit. À l'entrée, j'ai rajouté deux tasseaux pour empêcher les merles, pies, tourterelles et pigeons de venir s'inviter. Eux ils sont censés se nourrir à terre. Ils auront aussi ce qu'il faudra. Cette mangeoire est réservée aux passereaux (mésanges, pinsons, verdiers...). Pour les chardonnerets, les moineaux et les tarins, une mangeoire en forme de tube et suspendue, remplie de graines diverses, est aussi prévue. À chacun son poste de nourrissage bien qu'ils ne s'interdisent pas du tout d'aller picorer les uns chez les autres...

Voici ma mangeoire : les mésanges adorent passer par les ouvertures sur les côtés.

saindoux5.JPG

saindoux6.JPG

À plus tard...

Commentaires

1. Le mercredi 11 novembre 2015, 14:31 par Manon -`☆´- Stéph

Quel bonheur!! J'adore nourrir les oiseaux, nous en voyons de toute sorte et je te remercie pour la petite recette de nourriture :)

Bisous

Manon

2. Le jeudi 10 décembre 2015, 14:37 par Marianne

Alors, le mélange a-t-il eu du succès ? Ca fait un moment que je n'étais pas venue et je me suis régalée à remonter les derniers posts. A bientôt !
Marianne

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://muriel.baierouge.fr/blog/index.php?trackback/540

Fil des commentaires de ce billet