lundi 27 février 2017

"J'ai mis dans ma valise..." Haïti adoption

"J'ai mis dans ma valise...", chanson de Dorothée, que j'adorais étant petite. Johann l'adore aussi... ainsi que "Hou la menteuse, elle est amoureuse...".

Voilà ce que nous avions amené avec nous dans nos valises :

- linge de corps (en coton), pantalons et tee-shirts à manches longues, chaussettes, sandales, chaussures fermées, casquettes, pyjamas

- trousse de toilette

- anti-moustique (en prévoir pas mal car on en met au moins trois fois par jour)

- de quoi s'occuper : livres, carnets de dessin, de quoi écrire

- le dossier reçu sur notre fils à l'attribution (le relire pour le jour de l'entretien avec le travailleur social)

- de quoi s'occuper avec notre fils (jouets, coloriages, livres)

- appareils photos et de la mémoire

- médicaments : paracétamol, diarrhée, mal des transports

Avec "Air Caraïbes", nous avons droit à un bagage de 12kg par personne, en cabine plus les bagages de soute.

Ce que nous emmènerons pour le prochain voyage :

- moustiquaire pour la nuit

- pantalon léger et ample

- des présents pour le personnel de la crèche et notre hôtesse

- des médicaments pour les enfants et du matériel scolaire (pour la crèche)

- des vêtements pour notre fils, des jeux, livres, ...

- ...

À plus tard...

mercredi 22 février 2017

Le voyage de socialisation (adoption Haïti)

Ce post est pour répondre à Anne-Laure et Frédéric qui attendent toujours le coup de téléphone magique. Peut-être qu'il sera lu par d'autres qui attendent de faire ce premier voyage.

Attention, c'est notre expérience, avec notre association et avec cette crèche. Il peut y avoir quelques différences selon les associations et le fonctionnement des autres crèches. Ceux, qui ont déjà fait ce voyage, peuvent compléter si ils le désirent.

Nous avons reçu la nouvelle que nous étions parents pour la deuxième fois alors que l'ouragan Matthew s'abattait violemment sur Haïti (4 octobre 2016). Nous ne sommes partis qu'un mois après au lieu des quinze jours prévus. L'ouragan a chamboulé le calendrier.

Nous avons organisé notre voyage (train et avion, allers et retours) avec "Air Caraïbes" avec billets modifiables (plus chers mais avec l'adoption on ne sait jamais !). Comme nous prenions l'avion le matin, nous avons préféré arriver sur Paris (Orly) la veille au soir (on rajoute donc le coût d'une nuit d'hôtel... mais on enlève beaucoup de stress pour le jour du départ. Nous ferons de même pour le deuxième voyage). Nous avons décollé avec 30 minutes de retard... mais bon, le voyage durant 8h, ce n'est pas trop grave.

La vue des côtes Haïtiennes et son relief montagneux nous ont beaucoup émus... nous arrivions au pays de notre petit deuxième. Nous nous retrouvions dans le même état d'esprit que quand nous sommes arrivés en Éthiopie pour notre premier, quatre ans auparavant. Nous avons survolé la belle baie de Port-au-Prince deux fois avant d'atterrir. À peine sortie de l'avion, nous avons été frappé d'une immense chaleur moite (qui ne nous quittera pas de tout notre séjour).

Vêtements pour le séjour : légers, manches longues, pantalon, amples

Protection contre les moustiques : anti-moustiques costauds et /ou bracelets anti-moustiques. Ils attaquent le matin et le soir. La journée, dans la crèche, nous étions tranquilles.

Les démarches d'arrivée commencent dès l'entrée dans le bâtiment de l’aéroport : droit d'entrée de 10 dollars américains par personne, remplir un carton vert de renseignements, attendre à la douane, répondre aux questions du pourquoi le séjour (tourisme), de sa durée (15 jours) et de l'adresse de résidence (hôtel), récupérer la valise de soute, passer par un dernier contrôle et nous voilà légalement sur le sol haïtien. À la sortie du bâtiment de l'aéroport nous sommes apostrophés par d'innombrable chauffeurs de taxis ou pseudo-taxis. Nous refusons net, nous sommes attendus par le chauffeur de notre hôtesse (enfin, un de ses copains... ne pas oublier de donner un pourboire pour chaque personne transportée pour l'intermédiaire).

Le trajet entre l'aéroport et notre lieu de résidence nous a replongé dans l'ambiance que nous avions vécu à Addis Abeba en Éthiopie : entre pauvreté, constructions de bétons inachevées, marchands de rue, petites échoppes hautes en couleur, code de la route inexistant, embouteillages, ... mais toujours des sourires.

Nous avions prévu 200 dollars américains par jour pour notre séjour chez notre hôtesse (logés, nourris, blanchis, salaires des cuisinières, chauffeurs, jardinier, internet, ...) et un peu plus pour les à côtés que nous ne pouvons pas prévoir à l'avance.

Nous étions à la crèche avec notre fils, entre 9h et 14h (parfois plus), nous mangions avec lui et les autres parents et leurs enfants. Il faut prévoir de quoi s'occuper : jeux, ballons, coloriages, gommettes, livres, ... Nous avons pu lui laisser le sac à dos (marqué de son prénom) où nous mettions tous ses jeux, à la fin de notre séjour. Nous y avons laissé l'album de photos que nous avions fait pour lui et que nous avions complété avec des photos de nous et lui. Et comme Noël approchait, nous avons même pu lui laisser un paquet qui lui serait donné ce jour-là.

Durant notre séjour, nous avons rencontré, à la crèche et avec notre fils, un travailleur social pour la continuité de la procédure en Haïti. L'entretien dure environ 1h30 et les questions sont les mêmes que celles que l'on nous pose pendant l'agrément. Il est fait en français. Pour cette personne, l'album photos qu'on laisse à notre enfant est très important (photos de la maison, des parents, frères et sœurs, future chambre, voitures, ...) pour qu'il puisse se projeter. Nous étions tout à fait d'accord avec lui. Nous avons très bien vécu cet entretien et notre garçon a été très patient.

La dernière rencontre avec notre fils (le jour de notre départ d'Haïti) a été très éprouvant pour nous et aussi pour notre petit garçon. Il était moins vif, joyeux que d'habitude. Nous lui avons expliqué plusieurs fois que nous ne pouvions pas l'emmener encore avec nous mais que nous reviendrons le chercher, les nounous aussi lui expliquèrent.

Cela fait trois mois que nous sommes revenus et nous savons qu'il nous faudra encore attendre plusieurs mois. C'est déjà long pour nous, c'est très long pour notre premier et nous imaginons que cela doit être très très long pour notre deuxième qui est tout là-bas. Rester 15 jours avec lui et ne plus se voir pendant des mois... c'est inhumain pour les enfants... Ce séjour nous a quand même permis de voir que tout est fait dans la crèche pour que les enfants se sentent bien à tous les niveaux (hygiène, santé, jeux, travail scolaire, affection, ...).

Nous avons été très bien accueillis par notre hôtesse et par le personnel de la crèche. Nous avons passé un très beau séjour dans ce pays qui fait parti de nous maintenant, comme l'Éthiopie.

Encore une chose : prévoyez de quoi vous occuper le soir et le week-end. Le dîner est tôt, la nuit tombe vite. Quand il est 12h en Haïti, il est 18h en France.

Voilà, pour répondre à quelques questions. N'hésitez pas à poser des questions pour ceux qui ne sont pas encore partis ou à compléter pour ceux qui ont déjà fait ce séjour.

À plus tard...

dimanche 19 février 2017

Jardin en carré

Que le temps passe vite... Je ne suis pas venue sur mon blog depuis un certain temps...

Côté adoption : pas de nouvelles, nous attendons sereinement que Haïti nous donne le feu vert pour aller chercher notre fiston. Le délai entre le premier voyage (voyage de socialisation) et le deuxième (pour aller chercher l'enfant) est d'un an en moyenne (ce que l'on nous a dit...), le délai le plus court dont nous avions eu connaissance était de 9 mois... mais dernièrement, nous avons eu connaissance d'un délai de 8 mois... nous espérons un délai le plus court possible... on verra !

côté jardin : j'ai commencé à construire mes carrés pour le potager. Voyez celui que j'ai construit hier (moins de 2h) :

  • - matériel : 4 planches de pin non rabotées de 2m40 X 20mm X15cm (achetées), des vis, des clous, 2 gros tasseaux de 1m (récupération de notre charpente)
  • - outils : visseuse, perceuse, scie, marteau, mètre, crayon de bois
  • - débits bois : 4 planches de 1m et 4 planches de 1m40 (pris dans les planches de 2m40), 4 poteaux de 30cm de haut (pris dans les deux gros tasseaux de 1m)

Voilà à quoi ressemblera le carré (rectangle) :

carre-jardin-4.JPG

Les trous pour les vis (4 trous par planches) :

carre-jardin-3.JPG

En cours de montage :

carre-jardin-2.JPG

Une fois fini :

carre-jardin-1.JPG

J'ai aussi commencé à dégager le futur emplacement de ce potager : élimination d'un résineux plat qui prenait de plus en plus de place et qui était atteint d'une maladie qui le faisait crever à petit feu. Cet emplacement est bien situé par rapport au soleil et contre une palissade en bois qui renverra la chaleur du soleil sur le potager.

En taillant ce résineux, j'ai trouvé un très beau nid sphérique fait seulement d'herbe. Il est très petit (environ 7 cm de diamètre). Je pense que c'est un nid de troglodyte mignon, un minuscule passereau qui se balade sur notre terrain. Voyez donc :

nid-troglodyte.jpg

À plus tard...

dimanche 27 novembre 2016

De retour d'Haïti

Notre séjour de "socialisation" de 15 jours est terminé. Nous sommes revenus depuis un peu plus d'une semaine... notre tête est encore là-bas et une partie de notre cœur aussi. Maintenant, nous attendons que Haïti nous permette d'aller chercher notre petit deuxième... il nous manque déjà beaucoup... mais nous savions que ce entre-deux voyages serait long, très long... "inhumain" comme le dit si bien le travailleur social qui nous a eu en entretien sur place. Il paraît que la durée la plus courte entre ces deux voyages, avec cette nouvelle procédure, a été de neuf mois... le temps d'une grossesse me direz-vous... sauf, que l'accouchement a déjà eu lieu et nous avons déjà pris dans nos bras, contre notre cœur, ce petit garçon qui est notre fils.

À plus tard.

dimanche 30 octobre 2016

Départ imminent

Bonjour à tous,

Pour répondre à Corine :

La procédure, depuis la reprise des adoptions internationales en Haïti le 1er janvier 2013 a été modifiée.

Avant c'était une adoption simple et maintenant c'est une adoption plénière.

Les adoptants sont aussi obligés de passer par une OAA agréée pour ce pays.

Il y a aussi 2 voyages à prévoir pour les adoptants (célibataires ou couples) :

-- Le premier : 15 jours pour un séjour de convivialité avec l'enfant dans la crèche

-- Le deuxième : une semaine pour aller chercher l'enfant.

Et entre les deux un certain nombre de mois allant jusqu'à 12, voir moins (ce qui serait le mieux), voir plus (on ne veux pas y penser).

Voilà en gros la procédure.

Pour nous, le départ pour notre première rencontre avec notre fils est très très proche puisque nous allons sur Paris demain lundi et partons pour Haïti le lendemain. Nous sommes pressés de partir mais en même temps il nous faut nous séparer de Johann pendant ce séjour. Pour ma part, ce n'est pas si simple que ça !

Aujourd'hui, c'est préparation des valises...

À plus tard.

samedi 1 octobre 2016

Ouragan... séisme... épidémie...

Haïti est fragile... elle peut subir des séismes, des ouragans, des épidémies, ... nous le savons...

... cette nuit, nous allons beaucoup penser à notre fils... un puissant ouragan est annoncé.

Voir

Bientôt en Haïti

Il y a bien longtemps que je ne suis venue sur mon blog... Bon ben me voilà de passage.

Hier, nous avons appris que nous étions parents pour la deuxième fois... pour moi, ce fut à la récréation, avec des bruits d'enfants partout autour...

Notre deuxième est un petit-grand garçon de 5 ans et il viendra comme prévu, d'Haïti.

Nous avons hâte de le rencontrer.

Bon week-end à tous.

samedi 7 novembre 2015

Appel à candidatures pour Haïti

L'AFA lance un appel à candidatures pour Haïti :

samedi 24 octobre 2015

Élections en Haïti

Pas loin d'un mois que je ne suis venue par ici... pas le temps. La reprise à plein temps, c'est dur ! J'ai fini la période sur les rotules et avec une bonne crève !

Bon, deux semaines pour se remettre, pour préparer la période 2, s'occuper de l'extérieur de la maison et prendre du temps avec mon grand homme et mon petit bonhomme.

Pas de nouvelle côté deuxième adoption... mais en ce moment, en Haïti, ils sont très occupés avec les élections... pourvu que cela n'entraîne rien de négatif pour l'adoption internationale.

voici un article d'aujourd'hui concernant ces élections : le Monde International

Plus d'infos : ici

À plus tard.

lundi 20 juillet 2015

De retour

Cela fait un certain temps que je n'étais pas venue sur mon blog.

Côté adoption ?

Pas grand chose pour le moment. Notre dossier est enregistré à l'IBESR en Haïti. Ce qui veut dire que nous attendons une attribution. Pour nous c'est une excellente nouvelle. Y a plus qu'à attendre le coup de fil magique...

L'IBESR : Institut du Bien-Être Social et de Recherches. C'est un Organisme technique et Administratif du Ministère des affaires Sociales et du Travail.

-- Les attributions principales de l'institution sont les suivantes :

  • Améliorer les conditions de vie de la population
  • Accorder une protection particulière à l'enfant, à la femme et à la famille

Voici un lien sur le service adoption à l'IBESR, cela peut intéresser ceux qui sont en procédure avec ce pays et ceux qui sont en recherche concernant l'adoption d'enfants à l'étranger : ici

À plus tard.

dimanche 10 mai 2015

Bonnes nouvelles

Les premiers enfants venant d'Haïti depuis la reprise en janvier 2013 des adoptions internationales, par le biais de notre association, sont arrivés ces derniers jours.

En ce qui nous concerne nous n'avons pas de nouvelles... mais bon... pas de nouvelles, bonnes nouvelles.

Ces arrivées nous reboostent à fond. Nous attendrons notre tour voilà tout !

En attendant, nous sommes en pleines réflexions...

reflexion-maison-reduite.png

dimanche 15 mars 2015

Côté adoption, toujours pas de nouvelle

Famille et amis nous posent souvent cette question : Alors, vous en êtes où pour l'adoption ?

On ne peut, pour le moment, que leur dire : le dossier est, normalement, arrivé en Haïti où il doit être enregistré quelques mois après. Nous attendons nous aussi des nouvelles. On ne peut rien vous dire de plus.

C'est peu mais voilà, nous en sommes au début de l'attente, et on sait que ce sera long. Nous leur répondons aussi, que cette attente est très différente de la première puisque nous avons Johann et qu'il prend beaucoup de notre temps et de nos pensées. C'est même plutôt lui qui en parle en nous posant régulièrement cette question : C'est quand que mon petit frère ou ma petite sœur va arriver ?

Que lui répondre ? Il ou elle arrivera dans longtemps. L'attente va être longue pour nous trois mais pour Pitchoune ça va l'être encore plus car il n'a pas la même notion de temps que nous.

En attendant, la vie continue. Je vous fait découvrir la berceuse d'hier soir... devinez de quoi Johann et moi avons parlé avant qu'il ne s'endorme...

berceuse-dragons.png

Bon dimanche à tous.

dimanche 16 novembre 2014

Première attente

Mon blog est en mode repos depuis plusieurs jours... Me revoilà !

Les pièces du dossier sont réunies et nous avons envoyé le tout pour la légalisation (au Ministère des Affaires Étrangères) et la surlégalisation (au Consulat de Haïti à Paris) mercredi dernier. Il n'y a plus qu'à attendre que l'enveloppe revienne pour pouvoir poursuivre notre projet. Ce sera la première attente indéterminée depuis que nous savons que notre p'tit bout viendra d'Haïti.

légalisation et surlégalisation

À bientôt pour plus d'autres nouvelles...

dimanche 12 octobre 2014

Notre deuxième enfant viendra de

Voilà plusieurs jours que je voulais poster cette nouvelle, mais j'ai préféré attendre un peu. Nous avions notre témoignage à faire vendredi dernier... chaque chose en son temps. Les personnes présentes étaient donc les premières à être au courant. Il faut dire aussi que j'avais encore un peu de mal à réaliser que ça y est nous étions en démarche vers un pays. Il faut dire aussi que nous avions commencé d'envoyer nos candidatures aux OAA en septembre... et puis là, début octobre, nous voilà accepté par un OAA.

Donc voilà, notre rendez-vous avait été avancé d'une semaine. Nous avons rencontré une personne charmante qui nous a très bien expliqué la situation des enfants dans ce pays qui est l'un des plus pauvres de la planète, la procédure concernant l'adoption dans ce pays, la vie dans la crèche gérée par cette association et bien sûr plein d'autres choses. Le contact a été très chaleureux et agréable. Nous somme repartis de ce rendez-vous plein d'espoir de serrer notre deuxième enfant dans nos bras d'ici 2 ans ou 3 ans ou un peu plus. C'est une nouvelle procédure et le recul sur les délais n'est pas encore connu.

Là, je pense que vous vous demandez vers quel pays nous nous dirigeons...

Voici son drapeau :

drapeau

Vous ne voyez toujours pas ?

  • Ce pays a ratifié le 11 juin 2012, la Convention de la Haye sur la protection des enfants et la coopération en matière d'adoption internationale.
  • Ce pays a repris les adoptions internationales le 15 janvier 2013.

Toujours pas ?

  • Ce pays est la partie ouest d'une grande île proche de Cuba.
  • La première abolition de l'esclavage s'est produite dans ce pays en 1793.
  • Toussaint Louverture en est un des héros.
  • Le dimanche 1er janvier 1804, cette île devient indépendante, devient la première République noire du monde et prend son nom actuel (nom que lui donnaient les Indiens Taïnos avant l'arrivée de Christophe Colomb).

Alors ?

  • Ce pays a subi une terrible catastrophe le 12 janvier 2010 (c'est rectifié). Aujourd'hui encore, il ne s'est pas remis de ce séisme.

Là, je pense que vous avez deviné...

Notre fil rouge va nous faire traverser l'Océan Atlantique en direction de Haïti.

mer des Caraïbes (Wikipedia) Cliquer dessus pour mieux voir