Mot-clé - ornithologie

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 19 février 2017

Jardin en carré

Que le temps passe vite... Je ne suis pas venue sur mon blog depuis un certain temps...

Côté adoption : pas de nouvelles, nous attendons sereinement que Haïti nous donne le feu vert pour aller chercher notre fiston. Le délai entre le premier voyage (voyage de socialisation) et le deuxième (pour aller chercher l'enfant) est d'un an en moyenne (ce que l'on nous a dit...), le délai le plus court dont nous avions eu connaissance était de 9 mois... mais dernièrement, nous avons eu connaissance d'un délai de 8 mois... nous espérons un délai le plus court possible... on verra !

côté jardin : j'ai commencé à construire mes carrés pour le potager. Voyez celui que j'ai construit hier (moins de 2h) :

  • - matériel : 4 planches de pin non rabotées de 2m40 X 20mm X15cm (achetées), des vis, des clous, 2 gros tasseaux de 1m (récupération de notre charpente)
  • - outils : visseuse, perceuse, scie, marteau, mètre, crayon de bois
  • - débits bois : 4 planches de 1m et 4 planches de 1m40 (pris dans les planches de 2m40), 4 poteaux de 30cm de haut (pris dans les deux gros tasseaux de 1m)

Voilà à quoi ressemblera le carré (rectangle) :

carre-jardin-4.JPG

Les trous pour les vis (4 trous par planches) :

carre-jardin-3.JPG

En cours de montage :

carre-jardin-2.JPG

Une fois fini :

carre-jardin-1.JPG

J'ai aussi commencé à dégager le futur emplacement de ce potager : élimination d'un résineux plat qui prenait de plus en plus de place et qui était atteint d'une maladie qui le faisait crever à petit feu. Cet emplacement est bien situé par rapport au soleil et contre une palissade en bois qui renverra la chaleur du soleil sur le potager.

En taillant ce résineux, j'ai trouvé un très beau nid sphérique fait seulement d'herbe. Il est très petit (environ 7 cm de diamètre). Je pense que c'est un nid de troglodyte mignon, un minuscule passereau qui se balade sur notre terrain. Voyez donc :

nid-troglodyte.jpg

À plus tard...

samedi 23 juillet 2016

La relève est assurée

De mère en fils... une passion à transmettre : l'observation des oiseaux. Et c'est bien parti !

jumelles-a.JPG

jumelles-b.JPG

Observations de mouettes rieuses près de Noyalo, Golf du Morbihan (56). Puis observations de Coulis cendrés, de goélands marins et d'aigrettes garzette sur la ria de Noyalo.

Ces observations, nous les faisons avec les jumelles et aussi à la longue-vue qui commence à ne plus avoir de secrets pour Johann.

Et le soir (depuis quelques jours), nous observons, avec la longue-vue, Saturne et Mars.

Et vous, quelle passion voulez-vous transmettre à vos enfants ?

À plus tard...

samedi 16 juillet 2016

Un petit retour à la fin de l'hiver

Les mésanges sont des oiseaux très agréables à regarder aux mangeoires. Agitation, méfiance, acrobaties, prises de bec, ...

mesange1.JPG

mesange2.JPG

mesange3.JPG

mesange4.JPG

mesange5.JPG

À plus tard...

mercredi 11 novembre 2015

La mangeoire est garnie

Ce début novembre est particulièrement doux... des journées très agréables en température bien qu'un peu humides parfois... nous avons même rouvert nos fenêtres la nuit... c'est pour dire ! D'habitude, fin septembre ou mi-octobre, les fenêtres se ferment la nuit jusqu'au printemps... le chauffage ne fonctionne pas encore... sauf un petit coup de chauffe de temps en temps pour chasser l'humidité !

Il faut tout de même commencer à penser à nourrir les oiseaux. Bien qu'il fasse encore doux et donc qu'il y a encore quelques insectes et des baies sauvages, ils ont besoin de nous pour résister à la fraîcheur des nuits qui sont de plus en plus longues.

Voici leur premier repas de la mauvaise saison. Je l'ai installé ce matin. Il va durer quelques jours car pour le moment, les oiseaux n'ont pas encore pris l'habitude de venir s'y servir. Quand ils auront découvert cette sources de nourriture, ils s'y serviront gracieusement. À moi de leur fournir ce dont ils ont besoin : protéines, graisses, ...

Pour ce premier repas (et ceux qui suivront) :

Il faut du saindoux (rayon charcuterie dans votre supermarché (le premier prix fera l'affaire)) et des morceaux de noix (c'est le cas ici, des noix de deux ans d'âge environ qui nous restaient) ou des morceaux de cacahuètes non salées ou des graines pour oiseaux... C'est bien aussi de varier les plaisirs.

1 / disposer le saindoux dans la soucoupe

saindoux1.JPG

2/ mélanger avec une fourchette les graines dans le saindoux

saindoux2.JPG

saindoux3.JPG

3/ placer dans la mangeoire

saindoux4.JPG

J'ai cette mangeoire depuis plusieurs années. Je l'avais construite avec mon père. Elle me sert toujours. Il faudra pourtant que je la restaure l'été prochain... il manque un morceau du toit. À l'entrée, j'ai rajouté deux tasseaux pour empêcher les merles, pies, tourterelles et pigeons de venir s'inviter. Eux ils sont censés se nourrir à terre. Ils auront aussi ce qu'il faudra. Cette mangeoire est réservée aux passereaux (mésanges, pinsons, verdiers...). Pour les chardonnerets, les moineaux et les tarins, une mangeoire en forme de tube et suspendue, remplie de graines diverses, est aussi prévue. À chacun son poste de nourrissage bien qu'ils ne s'interdisent pas du tout d'aller picorer les uns chez les autres...

Voici ma mangeoire : les mésanges adorent passer par les ouvertures sur les côtés.

saindoux5.JPG

saindoux6.JPG

À plus tard...

vendredi 30 octobre 2015

Observations au bord de l'eau

La première semaine de vacances, je suis allée en Bretagne avec Johann. À Quiberon et à Guidel, nous avons observé des aigrettes garzettes. Ce sont de magnifiques échassiers tout blancs au pieds jaunes et au bec long bec effilé et noir. Tout comme les hérons cendrés, elles attendent longtemps, sans bouger, que leur repas leur tourne autour des pattes avant de les becqueter. (Les photos de cet article sont de moi)

Pour commencer, il faut une bonne paire de jumelle...

jumelle.JPG

Et voici le résultat...

Les pieds sur les rochers de Quiberon, tout près des vagues.

aigrette1.JPG

aigrette2.JPG

Je vous parle aussi de héron, voici à quoi il ressemble (photo Wikipedia)

heron.jpg

Les aigrettes sont un peu plus bougeantes que les hérons. Il leur arrive de marcher doucement dans l'eau et de surprendre leurs proies.

J'ai eu la chance de pouvoir voir celle-ci attraper sa pitance et l'avaler. (les photos sont de moi)

aigrette3.JPG

aigrette4.JPG

aigrette5.JPG

aigrette6.JPG

aigrette7.JPG

aigrette8.JPG

aigrette9.JPG

aigrette10.JPG

aigrette12.JPG

Et hop, une sole des sables (sand sole en anglais) attrapée puis dévorées.

À bientôt...

mardi 4 août 2015

Perros-Guirec : 2

Je suis la mouette rieuse... vous savez ? Celle de Gaston Lagaffe !

Je suis belle et je le montre...

mouette-reduite.jpg

Et encore... là, je commence à perdre mes couleurs d'été. Eh oui, pour moi l'été s'achève et je rentre dans l'hiver. Car voyez-vous, je n'ai que deux saisons dans mon année de douze mois :

  • août à février : c'est l'hiver
  • mars à juillet : c'est l'été (ou encore la saison des amours)

Bon ce n'est pas le tout, mais il faut que je trouve de quoi remplir mon estomac !

Photos : Muriel, Ploumanac'h, plage de St Guirec, fin juillet 2015

mercredi 15 avril 2015

Corvée de courses alimentaires

C'est le début des allers et retours des adultes pour nourrir les oisillons... Il y a des risques et pour les adultes (se faire écraser, se faire grignoter par un chat, se faire attraper par un oiseau de proie, ...) et pour les petits (repérage du nid par les matous ou les oiseaux de proie, ...). C'est pour cela qu'au retour de leur courses, les adultes regardent très longuement autour du nid si il n'y a pas de danger de faire repérer le nid... (Les photos sont de moi).

  • Regard à droite :

nourrissage-droite.JPG

  • Regard à gauche :

nourrissage-gauche.JPG

  • Regard vers le bas :

nourrissage-en-bas.JPG

  • changement de point de vue :

nourrissage-autre-point-de-vue.JPG

  • Et hop, une rentrée rapide dans le nid :

nourrissage-rentree.JPG

  • Et quelques secondes plus tard, sortie rapide, il faut vite faire le plein d'insectes avant la fermeture des magasins... (sous-entendu, la nuit) :

nourrissage-derniere.JPG

Prenez bien soin de vos enfants comme ces mésanges prennent soin de leurs petits...

mardi 14 avril 2015

Nichée de mésanges suite

Il y a du nouveau dans le nichoir au fond du jardin :

  • 13 avril : Rien de nouveau, les 8 œufs sont toujours là.

oeufs-mesanges-13-avril.JPG

  • 14 avril : Il y a eu des naissances et la maman défend ses petits.

petits-mesanges-14-avril.JPG

Je l'ai su car l'un des adultes est venu au nichoir avec un insecte dans le bec... "élémentaire, mon cher Watson !"

La suite au prochain numéro...

lundi 6 avril 2015

C'est occupé

Hier, dimanche, Johann cherchait les œufs que les cloches de Pâques avaient déposés dans le jardin...

paques-2015.JPG

Aujourd'hui, nous avons découvert que le nichoir du fond du jardin était occupé et qu'il y avait de vrais œufs ...

mesange-oeufs-blog.JPG

Les œufs sont bien surveillés. Le temps des photos, l'adulte qui couvait se faisait menaçant...

mesangeB-blog.JPG

La mésange charbonnière est un superbe oiseau.

mesangeA-blog.JPG

La nidification de la mésange charbonnière :

Le nid est construit dans un trou d'arbre ou dans des nichoirs. Il a la forme d'une coupe de mousse, de poils, de plumes et pourquoi pas de fils, de laine, ... C'est la femelle qui le construit courant mars.

Elle peut pondre jusqu'à 18 œufs entre avril et juin... ici, il y en a sept. L'année dernière, il y avait eu huit petits.

L'incubation dure entre 13 et 14 jours. Les parents s'occuperont des petits pendant environ 40 jours.

Il peut y avoir deux couvées par an.

vendredi 2 janvier 2015

Verdier mort.

En ce premier jour de l'année 2015, nous avons découvert un verdier sur notre terrasse...

verdier1-blog.JPG

verdier2-blog.JPG

verdier3-blog.JPG

verdier4-blog.JPG

verdier5-blog.JPG

Un peu de culture : le verdier d'Europe

Le verdier mâle : plumage verdâtre avec du gris et du jaune.

Le verdier femelle est plus terne que le mâle.

Sa taille : la taille d'un moineau, il est trapu et rondelet

Son poids : Poids : 25 à 35 grammes

Le bec : bec puissant, il se nourrit de graines.

Leur vol : grands coups d'aile lents et en tout sens.

En hiver, ils fréquentent en bande les mangeoires. Ils peuvent être très agressifs pour maintenir leur position envers les autres espèces d'oiseaux et aussi ses congénères.

Nidification : d'avril à août. Ils peuvent faire 2 à 3 couvées de 4 à 6 œufs. Il niche dans les haies et dans des arbres et arbustes à feuilles persistantes. Son nid est ouvert, il est fait de mousse, de brindilles, de racines et de plumes. Il n'utilise pas les nichoirs.

Durée de vie : 13 ans au maximum

Alimentation : graines (de pissenlit, d'ortie, d'if, d'orme, de ronce, de sureau, d'aubépine et de bardane), insectes en été (coléoptères, fourmis et pucerons) et les noisettes et les fruits en hiver. Il se nourrit au sol ou dans les arbres.

jeudi 1 mai 2014

Elles se sont envolées !

Mardi après-midi, je visitais de nouveau le nichoir sachant que les petiots allaient quitter le nid d'ici peu... ils s'étaient installés en étoile, becs vers les parois et j'en ai compté non pas six mais huit... huit petites mésanges charbonnières.

Le lendemain matin il pleut, je ne peux pas aller les photographier... j'y vais l'après-midi... mais voilà que le nid est vide... huit petites mésanges se sont envolés pour toujours dans la plus grande discrétion ... elles rencontreront beaucoup d'ennemis naturels (chats, gelées, manque de nourriture, ...) ou humaines (pollution surtout). Les plus coriaces (environ 2 sur 8) survivront et donneront elles-mêmes une nouvelle nichée l'année d'après. Bon vent petites mésanges.

nichoir2

dimanche 27 avril 2014

Le nichoir du fond du jardin...

Fin février début mars, j'installais le nouveau nichoir dans le troène du potager. Fin mars, nous avons aperçu de l'agitation à ce niveau : quelques allers et venus de mésanges charbonnières... le nid se faisait. Puis il n'y eu plus beaucoup de mouvements jusqu'au jour où nous avons aperçu une mésange qui rentrait dans le nid avec des protéines dans le bec... et en entendant piailler fortement... les petits étaient nés. Depuis, nous observons les trajets innombrables des deux adultes mésanges... il faut dire qu'ils doivent nourrir six petits affamés. Nous sommes fin avril et les petits sont en pleine forme et bientôt prêt à l'envol.

nichoir

couvée

lundi 7 avril 2014

Le pinson agressif.

Mercredi dernier, un "monsieur" pinson a eu un comportement plutôt agressif envers... une de nos fenêtre !

En période de "flirt", en effet, les pinsons mâles ne supportent pas la concurrence... ils veulent être seuls à conquérir l'élue de leur cœur. Alors quand un autre pinson s'égare sur leur territoire à la chasse de l'âme sœur, ils le défendent à coups de bec, de pattes et de chants sonores !

Mais alors, pourquoi s'attaquer à une fenêtre ?

À cause du reflet que celle-ci renvoie au pinson... Pensant s'attaquer à un concurrent pour le chasser, il s'attaque à son reflet... et ça peut durer très très longtemps ! Il a commencé en début d'après-midi, le soir il continuaient pendant que nous mangions sur la terrasse... et quand le soir j'ai fermé les volets... le pauvre, il ne s'y retrouvait plus... enfin, il ne retrouvait plus son ennemi imaginaire , il avait beau cherché, trépigné, crié, voleté dans tous les sens... il n'y avait plus personne !

Il n'empêche, que le lendemain matin, après avoir ouvert les volets... qui nous voyons s'attaquer de nouveau à la fenêtre ? Monsieur pinson était de retour !

Voyez la vidéo que j'ai tournée :

jeudi 4 juillet 2013

De la visite...

Cet après-midi, nous sommes allés au parc de la mairie du village... pour le toboggan... et nous avons eu de la visite...

... un papa pinson du Nord picorant une miette de pain.

pinson1

samedi 22 juin 2013

Il est très actif celui-là !

Au fait, il paraît que nous sommes en été depuis hier. Pourtant le ciel est toujours gris menaçant de pluie, venteux et frais. Vous croyez que l'été va pointer son nez cette année ?

Nous avons eu un nid de rouge-gorges cette année dans le jardin. Depuis nous voyons régulièrement 1 ou 2 rouge-gorges dans le jardin dont celui-là qui ne cesse de venir y récupérer de quoi nourrir ces petits.

rougegorge1

rougegorge2

rougegorge3

rougegorge6

rougegorge7

jeudi 23 mai 2013

Deux tourtereaux ...

Cette année est la première où un couple de tourterelles s'est aménagée un nid juste au-dessus de notre porte d'entrée... par moment ça roucoule fort derrière la porte !

La première portée donnera deux tourtereaux dont voici les portraits...

tourtereau1

tourtereau2

Cherchez les différences entre les deux photos ci-dessous.

tourtereau3

tourtereau4

dimanche 10 février 2013

Encore un...

Ben oui... encore un oiseau qui vient de s’assommer à notre porte fenêtre de la cuisine... mais celui-ci ne s'en est hélas pas remis !

Vu le choc qu'a produit ce petit passereau, il était sûrement en train de fuir un rapace (un épervier par exemple) ... Ce ne sera pas la première fois... Allez voir cet article que j'avais publié en août 2011. Cet été encore, c'est aussi un épervier qui s'était assommé à cette porte... mais on n'avait retrouvé que son empreinte sur la fenêtre (voir les deux photos ci-dessous).

epervier1

epervier2

Et voici donc la victime d'hier matin : une fauvette à tête noire.

La fauvette que je tiens a une calotte brun clair, c'est donc une femelle. Ce matin, de l'autre côté de la maison j'ai aperçu une fauvette avec une calotte noire, c'est donc un mâle.

Cet oiseau est un petit passereau (13 cm et entre 14 et 20g). J'en soupçonnais l'existence dans notre jardin sans être vraiment sûre de l'avoir identifiée.

Voici les photos prises par Guillaume :

fauvette1

fauvette2

fauvette3

Voici une photo d'une fauvette mâle tirée de G. Holler sur le site http://www.futura-sciences.com :

fauvette4

mardi 1 mai 2012

Les Cévennes : les vautours.

Les vautours des Cévennes comme tous les rapaces sont protégés. Ils ont en effet falli disparaître.

Dans les gorges de la Jonte, on retrouve le vautour fauve.

vautour fauve (Wikipedia)

Ce vautour niche dans les falaises. Ce charognard a besoin des troupeaux domestiques. Il débarrasse la nature des carcasses des animaux mort, ce qui élimine odeur de décomposition et maladies.

Il vit en colonie de quelques individus à une centaines.

Il a un long cou dénudé, couvert d'un duvet blanchâtre. Il a une collerette à l base du cou.

Son envergure : 2.50m à 2.70m (impressionnant de majesté en vol, c'est à voir au moins une fois, et dans ce lieu, on en a vu...).

Il vit entre 30 et 35 ans dans la nature.

C'est un très bon planeur.

voici nos photos... on n'a pas réussi à faire mieux... mais ce n'est que partie remise... vous pouvez cliquer dessus pour les agrandir un peu. On voit sur deux des photos le cou blanchâtre.

vautour 1
vautour 2
vautour 3
vautour 4

dimanche 22 avril 2012

Demain, c'est la reprise !

Ce matin nous sommes allés voter... ce soir nous avons entendu les résultats... et dans quinze jours on remet ça. Allez encore deux semaines à subir tous les jours et à tout heure cette campagne où les deux candidats ne vont pas arrêter de se tirer dans les pattes à coup de "politesse retenue" (sic) !

Sinon... demain je retrouve mes élèves. Eh oui, les vacances sont terminées... et les prochaines ? dans 11 semaines... oui les enfants vont devoir attendre 11 semaines pour avoir de nouvelles vacances... ça va être dur pour eux et pour nous les instits qui devront les supporter quand ils commenceront à être vraiment fatigués... 11 semaines d'affilée... après trois périodes de 6 semaines entrecoupées de 2 semaines de vacances... ils vont devoir tenir presque le double et avec zéro jour de vacances... Les dernières semaines vont être dures !

Voici encore des photos de ma balade en Bourgogne...

Une croix en haut de la colline...

croix

À côté de cette croix, une charollaise...

vache charollaise

Non loin, ce très beau lieu...

vierge

Un autre lieu... un chemin ombragé...

chemin

Un couple de colvert se regardant avec ... amour...

colvert mâle

colvert femelle

Des buses et des corneilles survolant la maison...

buse seule

deux buses

buse corneille

Bon, je vais aller dormir pour être en forme demain et pour pouvoir accueillir dans de bonnes conditions mes vingts loustics...

jeudi 19 avril 2012

Quelques jours en Bourgogne 3.

Quand on arrive au bourg de St Martin, il y a une source à laquelle on s'abreuvait quand on était petit. Elle a était nettoyée et restaurée. L'eau qui en sort est toujours potable sauf par temps de pluie prolongée ou là, elle est terreuse et donc d'une couleur jaunâtre très appétissante. C'était à l'origine un lavoir. La margelle avec son porte savon a été refaite très récemment.

source

Pendant mes balades, Dame Nature m'a gâtée ... j'ai pu admirer :


  • des buses

buse4

buse5

buse6

buse7

  • un faucon crécerelle (Je suis assez fière de cette photo)

faucon1

  • une grive

grive1

grive2

  • un héron cendré

héron1

héron2

  • un lapin de garenne

lapin1

  • une mésange faisant son nid dans une barrière à vaches

mésange1

mésange2

mésange3

  • une mésange dans un noisetier

mésange4

  • un moineau

moineau1

  • un rougequeue noir

rouge queue1

rouge queue2

  • des vaches et des veaux tout fous

vache1

vache2

veau1 C'est trop mignon... dit Guillaume, on les adopte ?

Par contre, Dame Nature peut parfois ne pas être sympas du tout... une nuit de gel et hop... plus de noix. Tout a grillé...

noyer gelé

En voilà une qui s'est invitée sur la photo... une araignée surprise.

araignée1

Cet épicéa a été notre arbre de Noël il y a plus de vingt ans. Il a grandi de façon fulgurante et depuis quelques années il donne d'innombrables cônes. Le voici en fleurs. Il est superbe... il a la rougeole !

épicéa1

- page 1 de 2